Echappées printanières

P4240002 Aquarelle Neige printanière 04.2017 29x39cm Canson Montval

J’ai quitté la blancheur divine de la Laponie pour retrouver mes couleurs normandes. Le contraste fut saisissant. A notre retour, tout me semblait démesurément vert, avec un foisonnement inattendu de petites fleurs printanières. Très vite, j’ai repris mes déambulations colorées, le nez au vent et les yeux à l’affût de toute cette agitation printanière.

P3270003 – Aquarelle- Craie Ballerine printanière 55x38cm – Canson Montval)

P4020007 photo I.N.M 04.2017

 

Merisiers, poiriers, pommiers nous ont encore offert leur plus belles toisons blanches que le vent n’a pas tardé à dépouiller, comme il le fait chaque année malgré mes vives protestations.

 

 

P4240001 Carnet Canson I.N.M

 

…Et c’est amusant, j’ai reçu en cadeau un carnet de voyage, de la marque Canson 15×25 cm , comprenant 15 feuilles de mon papier fétiche ( Montval).  Pas de voyage en vue mais qu’à cela ne tienne, il n’est pas dit qu’il restera vide.Je l’ai d’ailleurs déjà entamé, pour une sorte de voyage poétique au coeur des saisons.

P4240002 Aquarelle Carnet Printemps I.N.M 04.2017 ( cliquer sur les photos pour mieux les voir …)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Coquettes Pâquerettes

Aquarelle - Coquette Pâquerette 1- 03.2016

Aquarelle – Coquette Pâquerette 1- 03.2016

Nul besoin d’aller bien loin pour trouver matière à regarder, observer, peindre …même s’émerveiller … dans l’herbe printanière, là, à nos pieds,  s’agite tout un petit monde coloré… entre fleurettes et insectes, c’est la fête…

Aquarelle Coquette Pâquerette 2 - 04.2016

Aquarelle Coquette Pâquerette 2 – 04.2016

la simplette pâquerette met du soleil dans ma tête,  mes pinceaux n’en perdent pas une miette !

Prémices printaniers

Aquarelle sur un air de printemps 10/2015 - 50x40cm Canson Montval

Aquarelle sur un air de printemps 10/2015 – 50x40cm Canson Montval

 

 

Est-ce le retour du concert matinal des oiseaux qui s’affairent dés les premières lueurs du jour, est-ce le soleil qui tente de réchauffer l’air encore froid de ce mois de mars, est-ce tout simplement mon horloge interne qui me chuchote tout bas, que dehors, c’est déjà le printemps ?

 

En tout cas, envie impatiente comme toujours de voir émerger de nouveau tout un petit monde naturel qui continue malgré tout de faire ce qu’il a à faire, à son rythme. C’est tellement rassurant, tellement simple, tellement reposant et revivifiant à la fois… Qu’est ce qu’on a dans la tête, nous les humains, à vouloir toujours plus ! ?

Aquarelle-Bouquet printanier-06.2015-38x48cm-Canson Montval-grain fin-300g

Aquarelle-Bouquet printanier-06.2015-38x48cm-Canson Montval-grain fin-300g

… de toutes petites fleurs vont réapparaître puis disparaître, rien ne dure jamais, seule notre capacité à voir, à entendre, à sentir , à vivre sereinement ces changements aussi ordinaires et imperceptibles soient -ils, devrait être une constante …

 

 

Thé à la jonquille aquarellée

Thé à la jonquille aquarellée

… et pour célébrer le printemps , quelques jonquilles aquarellées à la manière des botanistes, accompagnées d’un bon thé, cela vous dit ?

Bouquet printanier

Aquarelle-Bouquet printanier-06.2015-38x48cm-Canson Montval-grain fin-300g

Aquarelle-Bouquet printanier-06.2015-38x48cm-Canson Montval-grain fin-300g

Après ces heures caniculaires qui laissent un étrange et désagréable sentiment d’écrasement et d’étouffement ( aggravé par le feu qui a pris  sur la propriété de mes voisins ), grosse envie de fraîcheur  … alors retour en arrière, il y a quelques semaines quand le vieux merisier, de connivence avec le vent, a lâché un peu partout ses délicates petites fleurs, légères comme des plumes, blanches et transparentes  comme des flocons de neige.

Ephémère jachère

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La ville se dessine à coup de traits secs et bitumés. Elle a longtemps grignoté sans vergogne le moindre petit morceau de terre. Mais, peut-être parce qu’on a enfin compris que pour respirer on a aussi besoin de verdure et que le bêton est formidable de fonctionnalité mais terriblement déprimant,  on réintroduit et on préserve de plus en plus les espaces que l’on qualifie joliment de verts (par opposition aux espaces «  gris » ?). J’ai remarqué ainsi de minuscules jachères qu’on a savamment laissé fleurir, en bordure de trottoir. Imitant les grandes jachères fleuries que l’on voit parfois à côté des parcelles cultivées, de petites fleurs sauvages sont venues déranger pour un temps un talus habituellement habillé de simple gazon vert. Je passe devant tous les jours et ces petites touches de couleurs bleues, jaunes, oranges, dans leur désordre  si naturel me font l’effet de  véritables bulles d’oxygène. 

Aquarelle – Ephémère jachère- 06.2014 – 41x31cm- Montval-grain fin-300g/m2.

Habits de printemps 2

Telles de jolies ballerines virevoltantes, mes petites fleurs printanières ont habillé un moment le grand merisier. Elles se sont mises à danser dans le vent et le spectacle, comme à chaque fois, fut bref. Et comme à chaque fois , j’ai dû me répéter et me répéter qu’il fallait simplement s’émerveiller sans se désoler de les voir si vite disparaître.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Aquarelle – Habits de printemps 2 – 04.2014 – 30x40cm – Arches – grain fin – 300g/m2