Chercheuse d’or

 OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Aquarelle – 08.2013 – 33 x 22 cm –  Montval – grain fin

S’il est un or qui m’enrichit , c’est bien celui qui miroite à la surface de l’eau qu’elle soit océan ou flaque d’eau,  lorsque le soleil y plonge ses rayons dorés. Et , cet or, nul besoin de le posséder. Il suffit de regarder. Mais j’envie cette eau qui sait si bien se parer et s’embellir de toutes les couleurs qu’elle capte au gré du jour , au gré des saisons , jamais tout à fait la même mais irrésistible , surtout quand elle scintille le soir .

Publicités

Feu d’un soir

Lorsque le soleil disparaît le soir, derrière les grands frênes , tel un grand seigneur, il tire lentement sa révérence. Il s’empare alors du ciel qui s’embrase peu à peu, couleur de feu, couleurs de flammes . Puis , jetant ses dernières lueurs, il disparaît au loin, indifférent à toute notre vie trépidante pourtant suspendue à ses puissants rayons et moi,  je le regarde s’éteindre, intensément captive, troublée par la mélancolie qui m’étreint à chaque fois.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cliquer sur la photo pour l’agrandir

Aquarelle – 08.2013 – 40 x 28 cm – Moulin du Coq – grain fin.

Eclats de feuilles

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Aquarelle – 08.2013 – 31 x 23 cm – Moulin du Coq – grain fin.

Je suis une incorrigible ramasseuse . Lors de mes promenades, il n’est pas rare que mes poches se remplissent de pommes de pin, de cailloux , de feuilles . De là à imaginer une aquarelle, il ne m’en faut pas davantage . Et je me suis amusée avec celle-ci, dans tous les sens du terme !  Quand je peins, je passe par tous les états possibles :  j’enrage, je jubile, je m’impatiente, je persévère mais au final, c’est toujours le même plaisir et l’envie que cela dure dure , encore et encore …

Danse avec les feuilles

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Aquarelle – 03.2013 – 23×31 cm -Moulin du Coq – grain fin .

Dans mon exploration du monde végétal qui m’entoure , j’aime particulièrement observer le jeu de la lumière sur les feuillages. Des ombres se créent, des transparences apparaissent, d’infimes détails comme les nervures d’une feuille, sont  délicatement soulignés. D’un jour à l’autre, d’un instant à l’autre, le spectacle n’est jamais le même et m’attire,  inlassablement …

Trouée lumineuse

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Aquarelle – 07-2013 – 40×31 – Canson Montval – 300g/m2- grain fin

Un chemin ombragé part de ma maison pour rejoindre une forêt domaniale . Il s’enfonce par endroit et le talus qui le borde est le terrain privilégié pour un fouillis parfois inextricable de branchages, feuillages , ronces … Il arrive que  les rayons du soleil  parviennent à transpercer  ce désordre végétal , jetant de-ci de-là  des petites taches de lumière colorée.