Sur les chemins de traverse

Aquarelle - Sur les chemins de traverse 01.2017 Canson Montval

Aquarelle – Sur les chemins de traverse 01.2017 Canson Montval

La vie est un drôle de tourbillon qui ne cesse de nous soulever, de nous éparpiller, de nous laisser retomber lourdement pour nous reprendre de nouveau en nous projetant dans tous les sens comme de pauvres fétus de paille. Et le plus sidérant dans l’affaire, c’est que ce tourbillon, nous en sommes les uniques responsables !. Et si nous décidions de l’arrêter, au moins de le freiner … et puis ouvrir les yeux, sentir, respirer, écouter, toucher, caresser, aimer … je vous souhaite le meilleur pour cette nouvelle année, en espérant vous croiser peut-être sur les chemins de traverse …

Publicités

Dans la brume

Aquarelle Brume automnale 11.2016 - 30x43cm Canson Montval

Aquarelle Brume automnale 11.2016 – 30x43cm Canson Montval

Aquarelle Petit matin de brume 10.2016 - 10 12x40cm Canson Montval

Aquarelle Petit matin de brume 10.2016 –  12x40cm Canson Montval

Aquarelle Brume sauvage- 10.2016 - 23x23cm Canson Montval

Aquarelle Brume sauvage- 10.2016 – 23x23cm Canson Montval

La brume vient parfois me chercher le matin, en frappant à ma fenêtre. Elle s’étire d’un herbage à l’autre, agrippant tout sur son passage de son voile transparent et laiteux. Vorace, elle engloutit l’horizon où l’on distingue à peine quelques silhouettes fantomatiques d’arbres. Mêmes les bêtes au loin semblent irréelles, dans leur posture immobile et floue. Dans ces tableaux aux teintes délavées, je perçois une incroyable douceur et un calme sans pareil qui me retiennent captive jusqu’à ce que le froid humide m’arrache aux griffes de cette brume.

Brume hivernale

A la fin de l’automne, un matin, une belle lumière est venue me tirer au dehors. Une lumière qui me paraissait pâle mais qui , en même temps, semblait iradier tout ce qu’elle touchait. Il y avait dans cette vision quelque chose de presque surnaturel , féérique, peut-être divin … J’avoue, je raffole de ces images de campagne baignée de brume lorsque les arbres ne laissent plus d’eux que des silhouettes informes tandis que le soleil tente de percer ce voile blanc et filandreux. L’occasion pour moi en tout cas d’aborder ce sujet par l’aquarelle, d’une façon qui m’est moins habituelle .

Aquarelle  + Brume matinale 1 - 03.2016 - 23x31cm - Canson Montval

Aquarelle + Brume matinale 1 – 03.2016 – 23x31cm – Canson Montval

J’ai opté pour le monochrome, enfin bichrome devrais-je plutôt dire. L’intérêt , c’est que cela permet de se concentrer sur les valeurs, les contrastes qui donnent du corps à la peinture et au sujet. Dans la première aquarelle , j’ai utilisé de l’indigo avec une pointe de sépia. Dans la seconde, c’est l’inverse : sépia avec une pointe d’indigo.

Aquarelle - Brume matinale 2 - 03.2016 - 21x31cm - Canson Montval

Aquarelle – Brume matinale 2 – 03.2016 – 21x31cm – Canson Montval

 

Sur la route

Un petit matin de septembre , une brume toute blanche est venue nous surprendre. Etrange impression que celle de se sentir comme happé par cette vorace qui, au fur et à mesure de nos pas, engloutissait tout, ne laissant, devant et derrière nous, que de vagues silhouettes d’arbres …OLYMPUS DIGITAL CAMERA... On aurait dit des créatures fantomatiques informes qui grognaient à notre approche, prises au pièges de ces nappes de brouillard. Mais ce n’était que le bruit lointain d’un engin agricole. Mais ce n’était que les haies enchevêtrées où pendaient parfois de longs colliers de perles de rosée.
.
Aquarelle – Sur la route – 10/2014 – 40×25 cm-Arches – grain fin – 300g/m2
.

Achetez de l'art

http://achetezdelart.com" 
Je soutiens le marché de l'art !

Chemin faisant

OLYMPUS DIGITAL CAMERAAquarelle – Chemin faisant – 08.2014 – 49x39cm ( hors encadremt) – Canson Montval – grain fin 300 g/m2

Au printemps, il s’offre la fraîcheur de petites fleurs sauvages : jacinthes, céraistes des champs, coucous viennent ainsi le réveiller de son engourdissement hivernal et le colorer de jolies petites touches bleues, blanches, jaunes. Arrive l’été. Pour peu qu’il soit particulièrement humide ( comme cette année), Monsieur se la joue jungle imprenable en se laissant coloniser par toute une végétation verte et invasive. Puis l’automne, de ses pinceaux divins, enflamme prestement les feuillages qui l’habillent en formant par endroit une voûte céleste. Mais l’hiver se charge bien vite de calmer cette formidable ardeur en soufflant ça et là des nappes de brume qui s’étirent longuement en s’accrochant aux branches des arbres. Parfois, une neige immaculée vient parfaire le tableau et dans un silence inattendu, il offre au visiteur qui s’y égare un moment de pur enchantement. Lui, c’est mon chemin qui mène à la forêt, un chemin que j’explore inlassablement…

 

Fraîcheur ombragée

OLYMPUS DIGITAL CAMERAAquarelle – Fraîcheur ombragée – 05/2014 – 40x50cm – Arches – grain fin 300g/m2

Récemment, j’ai été invitée à découvrir le festival international des jardins de Chaumont-sur-Loire dont le thème proposé aux paysagistes était les 7 péchés capitaux. Ma curiosité et mon appareil photo sous le bras, j’ai tenté d’approcher les différentes interprétations des artistes dont j’ai admiré l’incroyable liberté et imagination. Finalement, c’est dans une partie du domaine, moins investie,  que je me suis le mieux retrouvée, avec de longues allées, quelques massifs de fleurs, des arbres émergeant d’une brume artificielle et je l’avoue, moins de monde. Une aquarelle est née de cette petite échappée, à l’écart de l’agitation colorée et gaie des jardins exposés.

Lointain suspendu

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Aquarelle – Lointain suspendu – 07/2011 – 25 x 35 cm

Emprunter un vieux pont suspendu , sorti d’on ne sait où , puis s’y arrêter, un moment , pour respirer la petite brume dorée à point qui apaise peu à peu le tumulte de notre vie trépidante et pressée … même si les ponts sont faits pour traverser, même si l’eau qui coule en dessous vers un lointain évanescent , ne semble jamais s’arrêter, même si …