Lumières d’automne

123344 Aquarelle Dans la douceur d’un petit matin 38x56cm Canson Montval

La belle saison m’a de nouveau happée et j’ai entrepris encore de longues marches solitaires, entre craquements de branches et battements de coeur. Je l’ai laissée me guider, d’arbre en arbre, de feuilles en feuilles, m’offrir ses couleurs lumineuses, ses parfums de terre, ses derniers chants d’oiseaux. J’ai marché, marché, en abandonnant parfois les chemins tracés et en laissant loin derrière moi les cris des chiens et des chasseurs.

120618 Aquarelle squelette des bois 29×39 cm Canson Montval

Tant que mes jambes me porteront, j’irai encore le nez au vent, confiante, à la rencontre de ces moments d’intense félicité.

103347 Lumières d’automne – Photo I.N.M

 

Publicités

Divine saison

191515 Aquarelle Feu divin 32×39 cm Canson Montval

Divine saison qui illumine mes balades, s’insinue dans mes doigts et affole mes pinceaux …

170105 Aquarelle – Et danse la lumière Canson Montval

190224 Aquarelle Douce rousseur

A suivre !

Branchée

164924 Aquarelle Enflammée 28x40cm Canson Montval

Les arbres nous observent silencieux depuis des millénaires. J’ose à peine imaginer tout ce qu’ils ont dû supporter, de nos frasques les plus volages ( qui n’a pas gravé un nom, un mot , un signe dans l’écorce d’un arbre…) à nos folies dévastatrices. Mais ils semblent tout endurer avec un stoïcisme remarquable. Et miracle peut-être, on semble enfin leur reconnaître une intelligence toute particulière qui se manifesterait notamment au niveau de leur système racinaire.

182032 Aquarelle Lumière en chemin 40x55cm Canson Montval

Comme toute nouvelle exploration, c’est bien-sûr un sujet passionnant mais j’en retiens surtout pour le moment les bienfaits qu’on prête aussi aux arbres, sous le joli nom savant de sylvothérapie. On nous dit qu’il faut poser ses mains sur le tronc de l’arbre, voire même l’enlacer pour sentir toute son énergie nous pénétrer et nous revitaliser. Et même sans ce contact direct, marcher au milieu d’une forêt régulerait le taux de cortisol, hormone du stress… Quoiqu’il en soit, je sais, pour vivre aux abords d’une forêt, que nul autre endroit ne m’a apporté autant de bien-être aussi constant, sans compter la source inépuisable d’inspiration qu’il me procure depuis toutes ces années. Les arbres n’ont pas fini de venir hanter mes planches de peinture …

P7020002 Aquarelle Fantasmagorie 41x38cm Canson Montval

EXPO

Affiche Mansonière 2018

Il y a un petit peu plus d’un an, je m’envolais pour la Laponie Finlandaise sans savoir que j’en reviendrai avec en tête des images très fortes, doublées d’un ressenti qui ne le fut pas moins. Avec fébrilité, j’ai tenté dés mon retour de les peindre, au moins de m’en approcher gràce à l’aquarelle dont la transparence et la luminosité me paraissaient tout à fait appropriées.

La neige est un sujet que je n’avais jamais expérimenté auparavant et qui m’a paru bien difficile. Cette première expérience a pourtant su séduire les propriétaires des Jardins de la Mansonière qui, découvrant mes aquarelles, m’ont alors proposé avec enthousiasme une exposition sur ce thème. Ravie de relever ce défi, j’ai donc replongé dans le froid glacial de la Laponie pour en extraire quelques images particulièrement captivantes à mes yeux.

171705 Aquarelle Captivante Laponie 10- 27x39cm Canson Montval

Et comme pour m’épauler dans cette aventure inattendue, le ciel m’a offert cet hiver de la neige comme je n’en avais pas vu depuis un bon moment chez nous. J’ai donc laissé mes pinceaux se promener entre les étendues glacées du Nord et les broussailles normandes redessinées délicatement par la neige.

104504 Aquarelle Sous la neige 37×44 cm Canson Montval

Ce fut un beau voyage aquarellistique que je vous invite à venir découvrir cet été aux Jardins de la Mansonière, à St Céneri dans l’Orne, du 18 juillet au 15 septembre 2018.

173200 Expo Neiges de Laponie et d’ailleurs

Laponie 2017- Photo I.N.M

Neige à la maison 2018- Photo I.N.M

Méli-mélo

190424 Aquarelle Méli-mélo 1 – 30X40 cm Canson Montval

Dans mes déambulations campagnardes, j’avoue avoir un faible pour les fouillis de branchages, ronces et autres. Lorsque vient l’hiver, les arbres en se dénudant peu à peu  laissent entrevoir leur gracile squelette où s’accrochent encore quelques feuilles rebelles.Parfois, entre la branche délicate et la ronce tentaculaire, se noue une histoire inextricable, où l’une et l’autre s’entrelacent, dans un joli méli-mélo, formant une sorte de rideau de dentelle, au travers duquel on peut entrevoir, en contraste singulier, la blancheur nue des prés.

180239 Aquarelle Méli-mélo 2 – 30×40 cm Canson Montval

Je puise très souvent mon inspiration dans ces tableaux naturels. Cela aiguise en particulier mon goût pour la finesse des détails, au point que j’utilise des pinceaux de plus en plus fins (ce qui finira un jour par poser problème pour mes yeux fatigués…).

 

 

Divine blancheur

162515 Aquarelle Hiver diaphane 1- 30×40 cm Canson Montval

Le silence qui accompagne les matins neigeux est particulier. On ouvre les yeux et déjà, il y a dans l’air ce petit quelque chose d’inhabituel qui nous chuchote à l’oreille de nous précipiter au dehors. Derrière la porte, la neige est là, partout, aussi lumineuse que silencieuse. Elle ne se livre pourtant pas facilement et nous assaille, dés les premiers pas, de son froid glacial. Et puis, le corps semble ne plus savoir marcher, il peine à se mouvoir. Mais la magie opère. La neige m’envoûte. J’ai vu encore étinceler sur les champs ses mille cristaux de lumière. J’ai vu danser l’ombre pâle et bleue des buissons dans la lumière diaphane. J’ai vu les branches des arbres se courber dans une délicate révérence. Et dans le silence majestueux, je me suis arrêtée pour sentir grandir au plus profond de moi , une paix et une joie indicibles.

182653 Aquarelle Hiver diaphane 2 – 30×40 cm Canson Montval