Méli-mélo

190424 Aquarelle Méli-mélo 1 – 30X40 cm Canson Montval

Dans mes déambulations campagnardes, j’avoue avoir un faible pour les fouillis de branchages, ronces et autres. Lorsque vient l’hiver, les arbres en se dénudant peu à peu  laissent entrevoir leur gracile squelette où s’accrochent encore quelques feuilles rebelles.Parfois, entre la branche délicate et la ronce tentaculaire, se noue une histoire inextricable, où l’une et l’autre s’entrelacent, dans un joli méli-mélo, formant une sorte de rideau de dentelle, au travers duquel on peut entrevoir, en contraste singulier, la blancheur nue des prés.

180239 Aquarelle Méli-mélo 2 – 30×40 cm Canson Montval

Je puise très souvent mon inspiration dans ces tableaux naturels. Cela aiguise en particulier mon goût pour la finesse des détails, au point que j’utilise des pinceaux de plus en plus fins (ce qui finira un jour par poser problème pour mes yeux fatigués…).

 

 

Publicités

Divine blancheur

162515 Aquarelle Hiver diaphane 1- 30×40 cm Canson Montval

Le silence qui accompagne les matins neigeux est particulier. On ouvre les yeux et déjà, il y a dans l’air ce petit quelque chose d’inhabituel qui nous chuchote à l’oreille de nous précipiter au dehors. Derrière la porte, la neige est là, partout, aussi lumineuse que silencieuse. Elle ne se livre pourtant pas facilement et nous assaille, dés les premiers pas, de son froid glacial. Et puis, le corps semble ne plus savoir marcher, il peine à se mouvoir. Mais la magie opère. La neige m’envoûte. J’ai vu encore étinceler sur les champs ses mille cristaux de lumière. J’ai vu danser l’ombre pâle et bleue des buissons dans la lumière diaphane. J’ai vu les branches des arbres se courber dans une délicate révérence. Et dans le silence majestueux, je me suis arrêtée pour sentir grandir au plus profond de moi , une paix et une joie indicibles.

182653 Aquarelle Hiver diaphane 2 – 30×40 cm Canson Montval