Bocage, ô mon Beau…cage !

154819 Aquarelle Pépites 32x39cm Canson Montval I.N.M

P7230002 Aquarelle Un éte bleu 30x38cm Canson Montval I.N.M

Si l’on me radioscopait de la tête aux pieds, je ne serais presque pas étonnée que l’on découvre sur mon squelette, tout un fouillis d’arbustes, d’arbres, de branches et de ronces entremêlées tant je me sens profondément imprégnée du paysage bocager Normand dans lequel je vis. Il me tient solidement enracinée, à l’abri des turbulences, dans ses chemins creux qui s’enfoncent dans la terre. Il m’enveloppe de ses haies et de ses talus protecteurs où poussent abondamment noisetier, sureau, merisier néflier… et dans ce décor champêtre façonné par des générations d’hommes attachés à la terre, je ne peux m’empêcher de penser combien malheureusement nous sommes capables de tout, du meilleur comme du pire … c’est sans doute la même ardeur qui pousse les hommes d’un côté à planter des arbres et de l’autre à pratiquer la déforestation…

P4304158 chez moi Photo I.N.M

 

Publicités

Les sirènes de l’automne

163553 Aquarelle feuilles d’automne 36x49cm Canson Montval grain 300 g:m2

Je succombe encore et toujours aux sirènes de l’automne, à son feu divin sans parvenir, comme à chaque fois, à me défaire de cet étrange sentiment mélancolique que fait naître en moi la belle saison. Et pourtant, quel bonheur de crapahuter sur les talus, en faisant craquer les glands sous mes pieds,

180452 Aquarelle Derrière les vieux barbelés 20x54cm Canson Montval grain fin 300 g/m2

… de guetter l’indicible métamorphose des feuillages, de me délecter de leur éclatante rousseur,

182759 Aquarelle Percée lumineuse 40x50cm Canson Montval grain fin 300 g/m2

… de débusquer, au détour d’un chemin, une petite brume matinale qui danse dans les rayons du soleil ,

Aquarelle Clarté automnale 30x40cm Arches

… de sentir le vent malin qui joue avec les feuilles et ébouriffe les cheveux…

 

Expo

Depuis hier et tout le mois de septembre 2017, vingt de mes aquarelles sont exposées à la Librairie Thuard au Mans (Sarthe).

Expo Librairie Thuard 2017 I.N.M.

Amoureuse des mots et des couleurs, je suis doublement ravie de cette joyeuse cohabitation. J’ajoute que d’ailleurs, je n’ai pas résisté à l’envie d’y joindre des petits extraits de mes écrits dont ce blog est coutumier,  en prolongement de mes peintures. Si vous êtes dans le coin, n’hésitez pas à y faire un tour, c’est du reste un lieu très sympa où l’on resterait des heures à découvrir des auteurs, des livres à profusion !

 24 rue de l’Etoile 72000 LE MANS  – 2ème étage Rayon Jeunesse ; ouverte de 9h à 19h du lundi au vendredi et de 9h à 19h30 le samedi                                                                                                                                        www.librairiethuard.fr 

Et pour ceux que cela intéresse également, mon autre expo à Aunay sur Odon (Calvados) est toujours en cours et c’est jusqu’au 1er octobre 2017: La Cordée – Centre hospitalier 14260 AUNAY SUR ODON, expo ouverte tous les jours de 10h à 20 h.

Affiche Aunay sur odon 2017 INM

                                                                                                                                                                                                        

 

Chemin pisté

 

Aquarelle Flamboyante escapade - 02.2017 - 57x37 cm Canson Montval

Aquarelle Flamboyante escapade – 02.2017 – 57×37 cm Canson Montval

Des silhouettes furtives s’enfoncent dans l’épaisse couverture dorée d’un automne qui me hante toujours, comme ce chemin mille fois traversé, mille fois observé. A force de m’y plonger, j’y vois de drôles d’ombres un peu floues qui me font penser aux mirages d’oasis luxuriantes en plein désert, apparitions hallucinogènes…

…mon oasis à moi s’habille de rousseur et d’odeurs de sous-bois dont je m’enivre délicieusement …

Détails Flamboyante escapade

Détails Flamboyante escapade

mes pinceaux s’en délectent aussi … Tiens je crois deviner l’esquisse d’un sourire sur ma palette d’aquarelle …

Des pieds à la tête

Aquarelle Cimes et racines 2 - 12/2016 - 56x34 cm - Canson Montval

Aquarelle Cimes et racines 2 – 12/2016 – 56×34 cm – Canson Montval

Aquarelle Cimes et racines 1 - 07/2016 - 39x29cm - Canson Montval

Aquarelle Cimes et racines 1 – 07/2016 – 39x29cm – Canson Montval

De leurs racines à leur cime, les arbres ne font plus qu’un entre le ciel qu’ils touchent et le sol qu’ils pénètrent. De là, sans doute, ils puisent leur force. De même, les hommes devraient plus souvent s’ancrer ainsi fermement dans le sol tout en laissant leur tête effleurer les nuages. De là-haut, ils verraient sans doute mieux combien ils sont petits et vulnérables et combien est incroyablement vitale et précieuse leur attache au sol.

 

Dans la brume

Aquarelle Brume automnale 11.2016 - 30x43cm Canson Montval

Aquarelle Brume automnale 11.2016 – 30x43cm Canson Montval

Aquarelle Petit matin de brume 10.2016 - 10 12x40cm Canson Montval

Aquarelle Petit matin de brume 10.2016 –  12x40cm Canson Montval

Aquarelle Brume sauvage- 10.2016 - 23x23cm Canson Montval

Aquarelle Brume sauvage- 10.2016 – 23x23cm Canson Montval

La brume vient parfois me chercher le matin, en frappant à ma fenêtre. Elle s’étire d’un herbage à l’autre, agrippant tout sur son passage de son voile transparent et laiteux. Vorace, elle engloutit l’horizon où l’on distingue à peine quelques silhouettes fantomatiques d’arbres. Mêmes les bêtes au loin semblent irréelles, dans leur posture immobile et floue. Dans ces tableaux aux teintes délavées, je perçois une incroyable douceur et un calme sans pareil qui me retiennent captive jusqu’à ce que le froid humide m’arrache aux griffes de cette brume.

Entre hier et demain

Aquarelle Entre hier et demain 05.2016 35x30cm Canson Montval

Aquarelle Entre hier et demain 05.2016 35x30cm Canson Montval

Drôle de période où il nous faut abandonner la légèreté de l’été, la tiédeur de ses longues soirées, pour la fraîcheur de jours qui raccourcissent inexorablement. Entre hier et demain, j’hésite encore … J’ai passé beaucoup de temps dehors, ces jours ci, à glaner fruits mûrs et derniers rayons du soleil. L’automne ne m’a pas encore éblouie de ses merveilleuses couleurs mais il m’offre déjà son abondance, me rappelant que nous avons sous nos pieds les biens les plus précieux qui soient. Et quand par inadvertance j’écrase un fruit que je n’avais pas vu, je ne peux m’empêcher de frémir à la pensée que nous pourrions un jour ne plus disposer de ces dons de la nature. A force de jouer les apprentis sorciers, la terre pourrait bien se dire un beau jour « j’arrête, c’est bon, qu’elle se débrouille toute seule cette drôle d’espèce, qu’elle s’élimine d’elle-même avec ses guerres, ses pesticides, son gaspillage … après tout, j’en ai vu d’autres, je me passerai de la race humaine »…