Chemin pisté

 

Aquarelle Flamboyante escapade - 02.2017 - 57x37 cm Canson Montval

Aquarelle Flamboyante escapade – 02.2017 – 57×37 cm Canson Montval

Des silhouettes furtives s’enfoncent dans l’épaisse couverture dorée d’un automne qui me hante toujours, comme ce chemin mille fois traversé, mille fois observé. A force de m’y plonger, j’y vois de drôles d’ombres un peu floues qui me font penser aux mirages d’oasis luxuriantes en plein désert, apparitions hallucinogènes…

…mon oasis à moi s’habille de rousseur et d’odeurs de sous-bois dont je m’enivre délicieusement …

Détails Flamboyante escapade

Détails Flamboyante escapade

mes pinceaux s’en délectent aussi … Tiens je crois deviner l’esquisse d’un sourire sur ma palette d’aquarelle …

Des pieds à la tête

Aquarelle Cimes et racines 2 - 12/2016 - 56x34 cm - Canson Montval

Aquarelle Cimes et racines 2 – 12/2016 – 56×34 cm – Canson Montval

Aquarelle Cimes et racines 1 - 07/2016 - 39x29cm - Canson Montval

Aquarelle Cimes et racines 1 – 07/2016 – 39x29cm – Canson Montval

De leurs racines à leur cime, les arbres ne font plus qu’un entre le ciel qu’ils touchent et le sol qu’ils pénètrent. De là, sans doute, ils puisent leur force. De même, les hommes devraient plus souvent s’ancrer ainsi fermement dans le sol tout en laissant leur tête effleurer les nuages. De là-haut, ils verraient sans doute mieux combien ils sont petits et vulnérables et combien est incroyablement vitale et précieuse leur attache au sol.

 

Dans la brume

Aquarelle Brume automnale 11.2016 - 30x43cm Canson Montval

Aquarelle Brume automnale 11.2016 – 30x43cm Canson Montval

Aquarelle Petit matin de brume 10.2016 - 10 12x40cm Canson Montval

Aquarelle Petit matin de brume 10.2016 –  12x40cm Canson Montval

Aquarelle Brume sauvage- 10.2016 - 23x23cm Canson Montval

Aquarelle Brume sauvage- 10.2016 – 23x23cm Canson Montval

La brume vient parfois me chercher le matin, en frappant à ma fenêtre. Elle s’étire d’un herbage à l’autre, agrippant tout sur son passage de son voile transparent et laiteux. Vorace, elle engloutit l’horizon où l’on distingue à peine quelques silhouettes fantomatiques d’arbres. Mêmes les bêtes au loin semblent irréelles, dans leur posture immobile et floue. Dans ces tableaux aux teintes délavées, je perçois une incroyable douceur et un calme sans pareil qui me retiennent captive jusqu’à ce que le froid humide m’arrache aux griffes de cette brume.

Entre hier et demain

Aquarelle Entre hier et demain 05.2016 35x30cm Canson Montval

Aquarelle Entre hier et demain 05.2016 35x30cm Canson Montval

Drôle de période où il nous faut abandonner la légèreté de l’été, la tiédeur de ses longues soirées, pour la fraîcheur de jours qui raccourcissent inexorablement. Entre hier et demain, j’hésite encore … J’ai passé beaucoup de temps dehors, ces jours ci, à glaner fruits mûrs et derniers rayons du soleil. L’automne ne m’a pas encore éblouie de ses merveilleuses couleurs mais il m’offre déjà son abondance, me rappelant que nous avons sous nos pieds les biens les plus précieux qui soient. Et quand par inadvertance j’écrase un fruit que je n’avais pas vu, je ne peux m’empêcher de frémir à la pensée que nous pourrions un jour ne plus disposer de ces dons de la nature. A force de jouer les apprentis sorciers, la terre pourrait bien se dire un beau jour « j’arrête, c’est bon, qu’elle se débrouille toute seule cette drôle d’espèce, qu’elle s’élimine d’elle-même avec ses guerres, ses pesticides, son gaspillage … après tout, j’en ai vu d’autres, je me passerai de la race humaine »…

Carpe diem

Aujourd’hui, jour d’installation, j’ai pu mettre en pratique la pensée d’Horace puisque j’ai cueilli le jour présent sans me soucier du lendemain. Et j’ai décidé de ne pas bouder mon plaisir. Pourtant au départ, rien de bien extraordinaire : nous avons installé les grilles d’exposition, choisi soigneusement l’emplacement des aquarelles et tout cela au cœur d’un lieu de travail comme il en existe tant d’autres. Mais – et c’est là que tout cela prend son sens – il y a eu un peu de passage, pendant que je fignolais l’installation. J’ai alors adoré observer les réactions, aussi ténues soient-elles pour certaines. Ma peinture est venue en effet troubler un lieu d’habitudes professionnelles où l’on sent que chacun joue attentivement son rôle, selon un code de conduite bien huilé. J’ai perçu avec beaucoup de plaisir dans le regard de ces gens ou dans les quelques mots échangés, de la surprise et une sorte de satisfaction à voir ainsi leur petit univers routinier prendre des couleurs inhabituelles. Ces moments sont de véritables petites pépites de bonheur que je savoure pleinement, indépendamment du fait de savoir si ma peinture plaît ou non ( après tout, à chacun ses goûts, c’est légitime). Merci à mon hôte de m’offrir pareils moments !

Je n’ai pas pu prendre tous les panneaux, faute de temps et mes photos sont assez moyennes mais c’est en tout cas un lieu très lumineux, qui ne nécessite donc pas de recourir à de la lumière artificielle, ce qui est toujours délicat à mettre en place.

Lumière

 

Aquarelle Un souffle de lumière 08.2016

Aquarelle Un souffle de lumière 08.2016

Un ciel gris, bas et nous voilà rabougris, écrasés, privés d’ailes. Et voilà que l’on se met à envier puis à jalouser les destinations lointaines et lumineuses comme si elles seules avaient le pouvoir de nous réconforter et de nous rendre heureux. Et comme nous sommes passés maîtres dans l’art et la manière d’entretenir les sentiments d’injustice et d’impuissance, il n’en faut pas davantage pour que la grisaille habite notre cœur. Mais alors, faut-il vraiment aller au bout du monde pour retrouver le sourire, le bien-être ? Il me semble que pourtant, nous avons tout, là, à nos pieds, autour de nous, pour ne laisser à la grisaille du jour que ce qu’elle a de factuel et retrouver la lumière, la vraie ( pas celle qui est vendue dans les paradis artificiels), celle qui nous fait vibrer et avancer. Parce que je suis sûre qu’elle se glisse partout, depuis un simple bonjour matinal ou un sourire croisé au hasard de notre chemin, jusqu’à la plus insignifiante fleur qui a réussi à percer le béton, sur un morceau de trottoir. A nos pieds, oui, mais finalement et avant tout, en nous. Je crois sincèrement que nous avons tous besoin de la cultiver cette belle lumière et de la partager, dans chacune des petites ou grandes choses qui animent notre vie pour que la grisaille ne fasse plus de nous des êtres éternellement frustrés et négatifs.

affiche-expo-ca-2016

affiche-expo-ca-2016

Cette aquarelle,  » Un souffle de lumière »,  fait partie de mon expo, à partir du 23 septembre prochain, au Crédit Agricole Cours Clémenceau à Alençon.

Expo

Pour cette rentrée, une expo aux couleurs d’automne, c’est ce que je vous propose, du 23 septembre au 15 octobre 2016, à Alençon, Agence Crédit Agricole Normandie, Cours Clémenceau Alençon  ( 61). Avis aux amoureux d’aquarelle et de nature ! 

affiche-expo-ca-2016

affiche-expo-ca-2016

Aquarelle - Ardentes broussailles 07.2016 57x38 cm Canson Montval

Aquarelle – Ardentes broussailles 07.2016 57×38 cm Canson Montval

 

et c’est, paraît-il, mon 100ème article … heureuse coïncidence…