Plein feu

OLYMPUS DIGITAL CAMERA Aquarelle – Plein feu – 09.2014 – 31×40 cm – Canson Montval -grain fin – 300g/m2

Plein feu sur feuillage en feu à l’heure où le soleil commence à décliner … une heure qui se fait de plus en plus tôt, même si l’été traîne encore, même si je ne suis pas si pressée que cela de le voir s’en aller. Mais les noisettes au sol, les dernières mûres dans les haies, me chuchotent que l’automne est en route, imperceptiblement, inexorablement . Et comme chaque année, je me demande, impatiente, à quoi il va ressembler … préfèrera t-il les belles journées ensoleillées  à la grisaille et au vent mauvais ? me laissera t-il le temps de m’étourdir de sa rousseur et me délecter de ses parfums ?

 

 

Chemin faisant

OLYMPUS DIGITAL CAMERAAquarelle – Chemin faisant – 08.2014 – 49x39cm ( hors encadremt) – Canson Montval – grain fin 300 g/m2

Au printemps, il s’offre la fraîcheur de petites fleurs sauvages : jacinthes, céraistes des champs, coucous viennent ainsi le réveiller de son engourdissement hivernal et le colorer de jolies petites touches bleues, blanches, jaunes. Arrive l’été. Pour peu qu’il soit particulièrement humide ( comme cette année), Monsieur se la joue jungle imprenable en se laissant coloniser par toute une végétation verte et invasive. Puis l’automne, de ses pinceaux divins, enflamme prestement les feuillages qui l’habillent en formant par endroit une voûte céleste. Mais l’hiver se charge bien vite de calmer cette formidable ardeur en soufflant ça et là des nappes de brume qui s’étirent longuement en s’accrochant aux branches des arbres. Parfois, une neige immaculée vient parfaire le tableau et dans un silence inattendu, il offre au visiteur qui s’y égare un moment de pur enchantement. Lui, c’est mon chemin qui mène à la forêt, un chemin que j’explore inlassablement…