Neige lumineuse

164406 Aquarelle Captivante Laponie 7- 34×44 cm Canson Montval

Les paysages glacés et immaculés de la Finlande ont imprimé dans ma mémoire leur infinie douceur. Et puis leur calme, leur sérénité et leur incroyable pureté, surtout lorsque le regard allait se perdre à l’horizon et que le silence feutré et le froid au milieu d’une nature encore sauvage nous clouaient sur place. 

154028 Aquarelle Captivante Laponie 6 – 38×58 cm Canson Montval 

Mais la neige m’a offert, encore cette année et au pied de ma maison, le même éblouissement. Elle s’est glissée partout, sur les talus, dans la forêt et ses chemins, redessinant avec la même rondeur le moindre contour, le moindre détail.

183339 Aquarelle Féerie hivernale 2 – 39×54 cm Canson Montval

C’est très troublant et très excitant de marcher dans un lieu que l’on connaît quasiment par cœur et de le découvrir métamorphosé en peu temps, avec de nouvelles courbes, de nouveaux graphismes, de nouvelles couleurs qu’on ne lui connaissait pas.

190115 Aquarelle Féerie hivernale 1- 39×54 cm Canson Montval

Le printemps est de nouveau là et avec lui s’agite de nouveau tout un petit monde vivant et coloré qui m’attire. Mais entre la neige et sa féerie propice à la contemplation et au replis sur soi et l’ardeur printanière terriblement stimulante, je crois bien que je ne saurai jamais choisir…

P3190109 Photo I.N.M Laponie

153735Photo I.N.M. Forêt d’Ecouves

 

 

Publicités

Bocage, ô mon Beau…cage !

154819 Aquarelle Pépites 32x39cm Canson Montval I.N.M

P7230002 Aquarelle Un éte bleu 30x38cm Canson Montval I.N.M

Si l’on me radioscopait de la tête aux pieds, je ne serais presque pas étonnée que l’on découvre sur mon squelette, tout un fouillis d’arbustes, d’arbres, de branches et de ronces entremêlées tant je me sens profondément imprégnée du paysage bocager Normand dans lequel je vis. Il me tient solidement enracinée, à l’abri des turbulences, dans ses chemins creux qui s’enfoncent dans la terre. Il m’enveloppe de ses haies et de ses talus protecteurs où poussent abondamment noisetier, sureau, merisier néflier… et dans ce décor champêtre façonné par des générations d’hommes attachés à la terre, je ne peux m’empêcher de penser combien malheureusement nous sommes capables de tout, du meilleur comme du pire … c’est sans doute la même ardeur qui pousse les hommes d’un côté à planter des arbres et de l’autre à pratiquer la déforestation…

P4304158 chez moi Photo I.N.M

 

Les sirènes de l’automne

163553 Aquarelle feuilles d’automne 36x49cm Canson Montval grain 300 g:m2

Je succombe encore et toujours aux sirènes de l’automne, à son feu divin sans parvenir, comme à chaque fois, à me défaire de cet étrange sentiment mélancolique que fait naître en moi la belle saison. Et pourtant, quel bonheur de crapahuter sur les talus, en faisant craquer les glands sous mes pieds,

180452 Aquarelle Derrière les vieux barbelés 20x54cm Canson Montval grain fin 300 g/m2

… de guetter l’indicible métamorphose des feuillages, de me délecter de leur éclatante rousseur,

182759 Aquarelle Percée lumineuse 40x50cm Canson Montval grain fin 300 g/m2

… de débusquer, au détour d’un chemin, une petite brume matinale qui danse dans les rayons du soleil ,

Aquarelle Clarté automnale 30x40cm Arches

… de sentir le vent malin qui joue avec les feuilles et ébouriffe les cheveux…

 

Escapade forestière

S’il est un lieu que je retrouve toujours avec bonheur, c’est la forêt. Sortir de chez soi et, sans prendre la voiture, s’offrir une belle randonnée de quelques heures sous son épaisse couverture feuillue, j’avoue, c’est un vrai plaisir.                        A cette saison, j’apprécie particulièrement les très beaux bouquets de digitales qui, telles des sentinelles, se dressent le long des chemins, là où les tailles forestières laissent passer la lumière.

183921 Aquarelle Eclatantes digitales en 2 étapes-

Cette plante est cependant toxique… c’est une diablesse, d’ailleurs, je l’ai vue, après le carrefour du diable…                                                                                                                                   .

Photo I.N.M Forêt d’Ecouves 06.2017- 3

Photo I.N.M Forêt d’Ecouves 06.2017 – 1

Je me contente d’admirer la belle sauvage et au bout d’une marche sur un sentier pentu, je peux enfin me reposer et méditer…

182534 – Aquarelle -Méditation en forêt d’Ecouves 06.2017

Photo I.N.M Forêt d’Ecouves 06.2017 – 2

Chemin pisté

 

Aquarelle Flamboyante escapade - 02.2017 - 57x37 cm Canson Montval

Aquarelle Flamboyante escapade – 02.2017 – 57×37 cm Canson Montval

Des silhouettes furtives s’enfoncent dans l’épaisse couverture dorée d’un automne qui me hante toujours, comme ce chemin mille fois traversé, mille fois observé. A force de m’y plonger, j’y vois de drôles d’ombres un peu floues qui me font penser aux mirages d’oasis luxuriantes en plein désert, apparitions hallucinogènes…

…mon oasis à moi s’habille de rousseur et d’odeurs de sous-bois dont je m’enivre délicieusement …

Détails Flamboyante escapade

Détails Flamboyante escapade

mes pinceaux s’en délectent aussi … Tiens je crois deviner l’esquisse d’un sourire sur ma palette d’aquarelle …

Au bout du chemin

Les chemins ont toujours une part de mystère. Ils gardent dans leurs sillons les traces invisibles de tous ces pas qui les ont foulés – tant d’histoires insoupçonnables qui se croisent sans jamais se mêler – tant de marcheurs qui s’y sont engagés avec souvent cette drôle d’envie d’aller voir simplement ce qu’il y a à l’autre bout … 

Aquarelle Au bout du chemin 01.2017 56x35cm Canson Montval

Aquarelle Au bout du chemin 01.2017 56x35cm Canson Montval

 

Mais ne faire qu’y passer sans n’y rien laisser aussi, voilà qui me semble sage, c’est pour cela sans doute qu’on ne fait que les emprunter …

Sur les chemins de traverse

Aquarelle - Sur les chemins de traverse 01.2017 Canson Montval

Aquarelle – Sur les chemins de traverse 01.2017 Canson Montval

La vie est un drôle de tourbillon qui ne cesse de nous soulever, de nous éparpiller, de nous laisser retomber lourdement pour nous reprendre de nouveau en nous projetant dans tous les sens comme de pauvres fétus de paille. Et le plus sidérant dans l’affaire, c’est que ce tourbillon, nous en sommes les uniques responsables !. Et si nous décidions de l’arrêter, au moins de le freiner … et puis ouvrir les yeux, sentir, respirer, écouter, toucher, caresser, aimer … je vous souhaite le meilleur pour cette nouvelle année, en espérant vous croiser peut-être sur les chemins de traverse …