Escapade forestière

S’il est un lieu que je retrouve toujours avec bonheur, c’est la forêt. Sortir de chez soi et, sans prendre la voiture, s’offrir une belle randonnée de quelques heures sous son épaisse couverture feuillue, j’avoue, c’est un vrai plaisir.                        A cette saison, j’apprécie particulièrement les très beaux bouquets de digitales qui, telles des sentinelles, se dressent le long des chemins, là où les tailles forestières laissent passer la lumière.

183921 Aquarelle Eclatantes digitales en 2 étapes-

Cette plante est cependant toxique… c’est une diablesse, d’ailleurs, je l’ai vue, après le carrefour du diable…                                                                                                                                   .

Photo I.N.M Forêt d’Ecouves 06.2017- 3

Photo I.N.M Forêt d’Ecouves 06.2017 – 1

Je me contente d’admirer la belle sauvage et au bout d’une marche sur un sentier pentu, je peux enfin me reposer et méditer…

182534 – Aquarelle -Méditation en forêt d’Ecouves 06.2017

Photo I.N.M Forêt d’Ecouves 06.2017 – 2

Laponie suite

Aquarelle Captivante Laponie 3 – 04.2017 – 29x37cm Canson Montval

Mes pinceaux ont poursuivi leur exploration des paysages de Laponie. D’un côté, j’ai été captivée par les arbres ( surtout pin sylvestre, épicéa et bouleau) qui, avec la merveilleuse complicité de la neige, proposent une variété infinie de formes, de reliefs. La neige, en se déposant sur les branches, avec une douceur sans pareil, redessine sans cesse de nouveaux contours où la lumière danse.

Aquarelle Captivante Laponie 4 – 04.2017 – 29x37cm Canson Montval

De l’autre, de grandes étendues glacées s’offrent au regard qui va se perdre à l’horizon. La neige, blanche et lisse, semble s’étendre à l’infini, parfois animée du seul zigzague des méandres d’une rivière que le courant empêche de geler. On reste alors là, quelques instants, envahis par un sentiment profond de calme et de plénitude.

P3190099 Laponie I.N.M Voyage 03.2017

P3190079 Laponie I.N.M Voyage 03.2017

J’en garderai bien-sûr d’autres images encore, j’essaierai de me souvenir du froid vivifiant, du contact très fort avec la nature, de la qualité du silence …

P3190122 Laponie I.N.M Voyage 03.2017

Voyage en Laponie

Aquarelle Captivante Laponie 1 – 03.2017 – 29x39cm Canson Montval

Les voyages sont une porte sur l’ailleurs, l’inconnu, une sorte de rêve éveillé qui nous sort de nos représentations habituelles. Et par je ne sais quelle magie, nous ramènent finalement vers nous-mêmes. Il m’a fallu aller jusqu’en Laponie Finlandaise pour le ressentir très profondément. Mais c’est vrai que je ne suis pas une aventurière, peut-être trop confortablement installée dans une inertie qui me sécurise avant tout … je voyage dans ma tête et cela me va assez bien.

P3190098 Laponie I.N.M voyage 03.2017

Mais ce voyage, dans ce lointain pays glacé et neigeux, a eu raison de mes résistances et de ma mollesse habituelles. Il m’a bousculée, envoûtée …

 

 

 

 

 

Aquarelle Captivante Laponie 2 – 03.2017 – 29x37cm Canson Montval

C’est au retour que je l’ai compris. Au contact de ces paysages incroyablement blancs où la difficulté de se déplacer ( pour les bipèdes que nous sommes déformés par trop de bitume) est quotidienne, avec le froid qui bouscule l’organisme, j’ai éprouvé un réel enchantement.

P3230026 Laponie I.N.M Voyage 03.2017

 

 

L’escapade en particulier avec les chiens de traîneaux a renforcé cet énorme plaisir ( et besoin) à me rapprocher d’une nature quasi intacte.

 

 

 

 

 

 

 

P3210138 Laponie I.N.M Voyage 03.2017

P3190044 Laponie I.N.M. Voyage 03.2017

 

Je sens combien notre bien-être reste finalement dépendant de notre capacité à préserver notre belle planète dans ce qu’elle a de plus intact et non d’artifices que nous nous employons constamment à inventer.

 

 

 

 

Chemin pisté

 

Aquarelle Flamboyante escapade - 02.2017 - 57x37 cm Canson Montval

Aquarelle Flamboyante escapade – 02.2017 – 57×37 cm Canson Montval

Des silhouettes furtives s’enfoncent dans l’épaisse couverture dorée d’un automne qui me hante toujours, comme ce chemin mille fois traversé, mille fois observé. A force de m’y plonger, j’y vois de drôles d’ombres un peu floues qui me font penser aux mirages d’oasis luxuriantes en plein désert, apparitions hallucinogènes…

…mon oasis à moi s’habille de rousseur et d’odeurs de sous-bois dont je m’enivre délicieusement …

Détails Flamboyante escapade

Détails Flamboyante escapade

mes pinceaux s’en délectent aussi … Tiens je crois deviner l’esquisse d’un sourire sur ma palette d’aquarelle …

Au bout du chemin

Les chemins ont toujours une part de mystère. Ils gardent dans leurs sillons les traces invisibles de tous ces pas qui les ont foulés – tant d’histoires insoupçonnables qui se croisent sans jamais se mêler – tant de marcheurs qui s’y sont engagés avec souvent cette drôle d’envie d’aller voir simplement ce qu’il y a à l’autre bout … 

Aquarelle Au bout du chemin 01.2017 56x35cm Canson Montval

Aquarelle Au bout du chemin 01.2017 56x35cm Canson Montval

 

Mais ne faire qu’y passer sans n’y rien laisser aussi, voilà qui me semble sage, c’est pour cela sans doute qu’on ne fait que les emprunter …

Hiver craquant

Aquarelle - Hiver craquant - 01.2017 - 35x54cm - Canson Montval

Aquarelle – Hiver craquant – 01.2017 – 35x54cm – Canson Montval

Matin d’hiver glacé où le froid emprisonne le moindre petit brin d’herbe, la moindre branche cassée que les pas font craquer. Mais quand tout semble figé ainsi, que le corps peine à se réchauffer, il reste parfois cette belle lumière blanche et douce qui vient adoucir la dureté du sol et emmène avec elle le regard vers le lointain, ce lointain qui s’ensoleille et donne des ailes.

Photo INM-01.2017 - promenade hivernale

Photo INM-01.2017 – promenade hivernale

Sur les chemins de traverse

Aquarelle - Sur les chemins de traverse 01.2017 Canson Montval

Aquarelle – Sur les chemins de traverse 01.2017 Canson Montval

La vie est un drôle de tourbillon qui ne cesse de nous soulever, de nous éparpiller, de nous laisser retomber lourdement pour nous reprendre de nouveau en nous projetant dans tous les sens comme de pauvres fétus de paille. Et le plus sidérant dans l’affaire, c’est que ce tourbillon, nous en sommes les uniques responsables !. Et si nous décidions de l’arrêter, au moins de le freiner … et puis ouvrir les yeux, sentir, respirer, écouter, toucher, caresser, aimer … je vous souhaite le meilleur pour cette nouvelle année, en espérant vous croiser peut-être sur les chemins de traverse …