Mais que fait-elle…

Pastels Faber-Castell photo I.N.M

J’ai reçu en cadeau un superbe coffret de pastels secs. Mais alors … me direz vous … plus d’aquarelle ?  en bonne normande que je suis, je vous réponds  « p’têt ben qu’oui, p’têt ben qu’non »… 

En fait, l’aquarelle reste de loin mon médium préféré mais, mais… j’aime aussi la douceur et le velouté du pastel. Alors qu’à cela ne tienne, j’ai décidé de marier les 2. Madame l’aquarelle, acceptez vous de prendre pour époux, Monsieur le pastel sec ? 

193435 Aquarelle Divagation végétale I.N.M

Réponse, un peu timide encore, j’expérimente l’association et je dois dire que l’expérience m’enchante vraiment. Ce n’est, j’espère, qu’un début …

En attendant, je suis aussi sur un autre chantier : j’encolle,  j’encadre, je peaufine, je prépare … petit échantillon :

194706 Aquarelles Expo neige I.N.M

174029 Aquarelles Expo neige I.N.M

A suivre ! …

Publicités

15 réactions sur “Mais que fait-elle…

  1. Je trouve que cette technique mixte apporte quelque chose de vraiment nouveau à tes tableaux, une matière pleine de nuances et aussi un « grain » qui ajoute un plaisir qui est pour moi proche du « gras » de la peinture à l’huile. J’aime bien cet entre-deux qui fait osciller le regard sans qu’on puisse décider quelle matière prend le pas sur l’autre… Je ne sais pas si tu comprendras, mais l’expérimentation donne aussi pour moi une forme de liberté à ta « patte », qui donne envie de voir où tu vas en venir par la suite ! 🙂

    J'aime

    • Oui, je crois que je comprends. Ton analyse me plaît, dans le sens où ma peinture n’a finalement rien d’académique. Je peins au petit bonheur la chance, intuitivement.et ne peindre que dans les strictes règles de l’art ( de façon très académique) m’ennuierait sincèrement. Les techniques mixtes m’apparaîssent donc aussi comme très porteuses de liberté . Et si par ailleurs, je parviens à brouiller les pistes (où finit l’aquarelle et où commence le pastel ?) , c’est encore mieux. La technique, qu’elle quelle soit, ne devrait jamais supplanter le sujet et ce qu’il exprime. Je ne sais pas où je vais dans cette expérience mais une fois encore, seuls le plaisir et la curiosité me guident. Merci Esther pour ton regard attentif, analytique et sensible !

      Aimé par 1 personne

    • Oui, la création devrait être sans limites. Quant à mes petites aquarelles, je prends vraiment mon pied à travailler sur de tous petits formats et ensuite à les encadrer selon ma fantaisie du moment.

      J'aime

  2. coucou
    oui …………que fait elle…….un mélange nouveau
    sur ton aquarelle végétale on ne voit pas très bien la différence mais on te fait confiance de toute façon elle est réussie il m’est arrivée de rehausser un blanc avec de l’acrylique mais pas du pastel j’attends tes nouvelles expériences et tes réussites bises mado

    J'aime

  3. Oui, comme je l’explique plus haut à Esther, je brouille un peu les pistes. Ce qui m’intéresse c’est le résultat, quelle que soit la proportion ou la façon dont je me sers de chacun des médiums. Et par ailleurs, tu peux aussi rehausser le blanc avec de l’encre blanche d’aquarelle…

    J'aime

    • ‌coucou j’ai besoin de tes conseils je participe à une exposition en septembre mais il y a un thème   » Le monde végétal  » je trouve le sujet  vaste mais en même temps il m’effraye un peu je ne sais pas quoi choisir (  fleurs  forêt légumes ………) qu’en penses-tu ? toi qui fait  de si belles aquarelles sur des découvertes en forêt je te remercie d’avance à bientôt bises mado  

      J'aime

      • Merci de cette confiance que tu me témoignes, je ne sais pas si je vais t’être d’une grande utilité mais en tout cas, voici ce qui me vient comme ça à l’esprit :
        Cela dépend du nombre que tu peux exposer : si tu ne peux exposer qu’une seule peinture, il faut vraiment qu’elle soit sur TON sujet coup de coeur. Tu peux procéder par élimination, tu fais une sélection et ensuite tu élimines ce qui te plaît le moins pour arriver à ce qui te plait le plus.
        – LE SUJET : réaliste ? abstrait ? imaginaire ?
        FLEUR : gros plan sur une fleur en particulier ou dans un massif ou au milieu d’un pré ou sur un talus ?; ARBRE : nu ? avec son feuillage ? FORET : ce qui est intéressant c’est lorsque le sujet comporte un chemin forestier, la perspective dans ce cas emmène le visiteur et l’invite à se promener au travers du tableau; LEGUME : tu peux zoomer sur un beau légume pour mettre en évidence sa texture ( je pense ainsi aux feuilles de chou), ou l’intégrer dans une sorte de nature morte avec des pots en terre, en verre,des outils, une brouette, enfin tout ce qui évoque le potager.
        – Couleur : choisis une saison que tu aimes en considérant qu’au moment de ton expo, on sera en automne et que donc les gens auront peut-être plus de plaisir à voir des couleurs d’automne… Si tu as plusieurs tableaux exposés, fais en sorte qu’il y ait une harmonie de couleurs entre tous tes tableaux de façon à attirer le regard des visiteurs…
        – Format : as tu des contraintes ? si plusieurs peintures encadrées, fais en sorte d’avoir le même style de cadres pour toutes tes peintures et de la même couleur pour les mettre en valeur
        Dans tous les cas, Mado, laisse toi guider par ta sensibilité,ton intuition; évite de suivre  » les tendances », essaie de traduire plutôt tes émotions que de vouloir à tout prix faire quelque chose de très technique et froid…
        Voilà voilà … à tes pinceaux !

        J'aime

      • encore moi
        merci je vais suivre tes idées j’ai 3 cadres à accrocher le thème doit se trouver au moins sur une peinture je te tiendrai au courant de mon choix à bientôt tes conseils vont « m’ouvrir des voies » que je pensais pas bonne semaine bises mado

        J'aime

    • Merci Giocka ! Oui, je pense que je vais continuer à mélanger aquarelle et pastel ( si bien-sûr le sujet s’y prête ), voir d’autres médiums… en fait, je réalise que je me l’autorise enfin. Jusque là, j’avais toujours l’impression que si je ne respectais pas scrupuleusement la technique de l’aquarelle, je la trahissais en quelque sorte. Or, si je suis honnête envers moi- même, ce qui m’importe le plus, ce n’est pas tant le moyen utilisé que le résultat auquel je veux parvenir, l’émotion que je veux traduire. Si donc, j’éprouve l’envie ou le besoin d’apporter une touche supplémentaire hors des sentiers battus, je ne dois surtout pas me l’interdire. Cela ne m’empêche pas d’admirer tout autant le travail des aquarellistes « puristes ». La liberté en matière de créativité est primordiale. Je termine en ajoutant que nous sommes souvent les premiers à nous interdire quantité de choses alors que cela ne se justifie pas …

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s