Douceur veloutée

OLYMPUS DIGITAL CAMERA                                         cliquer sur la photo pour l’agrandir

Aquarelle – 09.2013 – Moulin du Coq – grain fin – 300 g / m2

Les fleurs sont étonnantes. Elles apparaissent puis disparaissent pour réapparaître et disparaître de nouveau.  Dans cette course contre la montre, elles illustrent à elles seules toute l’ingéniosité de la vie qui n’a pas son pareil pour inventer , sous des airs d’une simplicité parfois extrême , des systèmes complexes et harmonieux . Et c’est aussi parce qu’elles sont périssables comme disait … qu’elles ont quelque chose d’émouvant et de terriblement attachant.  C’est ainsi que je l’attends tous les ans . Toujours tiré à quatre épingles avec ses grandes feuilles qui habillent sa tige délicate , avec  ses petites corolles lumineuses si légères , avec son parfum si frais …il est … comme une douce caresse sur la peau …

Publicités

13 réflexions sur “Douceur veloutée

  1. Magnifique …!
    Ces petites fleurs m’ont toujours émues….
    Est-ce parce que la chorale des petites clochettes blanches chantent le printemps ?
    Sans doute ….mais aussi…l’odeur …: incomparable …!
    Tu leur rend un si bel hommage par la grande beauté de ta toile ….

    Amitiés
    Manouchka

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s