Ephémère jachère

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La ville se dessine à coup de traits secs et bitumés. Elle a longtemps grignoté sans vergogne le moindre petit morceau de terre. Mais, peut-être parce qu’on a enfin compris que pour respirer on a aussi besoin de verdure et que le bêton est formidable de fonctionnalité mais terriblement déprimant,  on réintroduit et on préserve de plus en plus les espaces que l’on qualifie joliment de verts (par opposition aux espaces «  gris » ?). J’ai remarqué ainsi de minuscules jachères qu’on a savamment laissé fleurir, en bordure de trottoir. Imitant les grandes jachères fleuries que l’on voit parfois à côté des parcelles cultivées, de petites fleurs sauvages sont venues déranger pour un temps un talus habituellement habillé de simple gazon vert. Je passe devant tous les jours et ces petites touches de couleurs bleues, jaunes, oranges, dans leur désordre  si naturel me font l’effet de  véritables bulles d’oxygène. 

Aquarelle – Ephémère jachère- 06.2014 – 41x31cm- Montval-grain fin-300g/m2.

Publicités

13 réflexions sur “Ephémère jachère

  1. coucou
    ces fleurs sont légères et moi aussi j’ai aimé les reproduire elles représentent bien l’aquarelle
    j’ai ma peinture sur mon blog différente de la tienne mais comme je dis à céline vous êtes inimitables vos fondus vos mélanges de teintes sont toujours parfaits vous travaillez dans l’eau avec aisance j’aime
    bon dimanche (avec le soleil) bises mado

    J'aime

    • l’aisance n’est hélas pas toujours au rendez vous ( en ce qui me concerne en tout cas ) mais le plaisir à tenter de retrouver sur le papier l’émotion ressentie ou l’enthousiasme, lui, est toujours là …

      J'aime

  2. Trés jolies ces fleurs, légères et peut être éphémères.
    Trés utiles dans la réalité les espaces fleuris. Les abeilles disparaissent. Il faut leur redonner la place qui leur est nécessaire. L’art peut aussi nourrir cette réflexion.

    J'aime

  3. Je consomme également avec passion ces petites bulles d’oxygène. D’ailleurs, tout un écosystème en fait de même. Là où je m’inquiète sérieusement c’est lorsque toute une faune en dépend, certaines campagnes n’étant plus vraiment des terres d’accueil pour elle…

    Très jolie aquarelle, tout en grâce et finesse…

    Amitiés

    Sébastien

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s