Branchée

164924 Aquarelle Enflammée 28x40cm Canson Montval

Les arbres nous observent silencieux depuis des millénaires. J’ose à peine imaginer tout ce qu’ils ont dû supporter, de nos frasques les plus volages ( qui n’a pas gravé un nom, un mot , un signe dans l’écorce d’un arbre…) à nos folies dévastatrices. Mais ils semblent tout endurer avec un stoïcisme remarquable. Et miracle peut-être, on semble enfin leur reconnaître une intelligence toute particulière qui se manifesterait notamment au niveau de leur système racinaire.

182032 Aquarelle Lumière en chemin 40x55cm Canson Montval

Comme toute nouvelle exploration, c’est bien-sûr un sujet passionnant mais j’en retiens surtout pour le moment les bienfaits qu’on prête aussi aux arbres, sous le joli nom savant de sylvothérapie. On nous dit qu’il faut poser ses mains sur le tronc de l’arbre, voire même l’enlacer pour sentir toute son énergie nous pénétrer et nous revitaliser. Et même sans ce contact direct, marcher au milieu d’une forêt régulerait le taux de cortisol, hormone du stress… Quoiqu’il en soit, je sais, pour vivre aux abords d’une forêt, que nul autre endroit ne m’a apporté autant de bien-être aussi constant, sans compter la source inépuisable d’inspiration qu’il me procure depuis toutes ces années. Les arbres n’ont pas fini de venir hanter mes planches de peinture …

P7020002 Aquarelle Fantasmagorie 41x38cm Canson Montval

Publicités

14 réactions sur “Branchée

    • Mes aquarelles traduisent ce que je vois, perçois dans mes balades, si elles évoquent aussi les tiennes, alors quel pied ! On peut ainsi se croiser sur les chemins, par le coeur …

      J'aime

  1. coucou les arbres la forêt un sujet dont tu ne te lasses pas et que tu représentes avec légèreté des arbres « morts  » avec une touche de couleur et ton aquarelle est lumineuse ………… j’aime beaucoup la 3è où le gris et l’orange la terre de sienne brulée se mélangent
    à bientôt pour d’autres forets d’automne bises mado

    Aimé par 1 personne

  2. Je trouve les tons de ces deux aquarelles particulièrement réussis, dans le sens où ils réussissent à contenir en eux-mêmes -les vifs comme les plus sombres- à la fois de l’ombre et de la lumière. J’aime l’idée de ne pas arriver à pencher d’un côté plus que l’autre, cela traduit parfaitement pour moi l’univers de la forêt, lumineux autant qu’inquiétant.

    J'aime

  3. Je partage aussi cette vision des choses. J’aime me sentir à la lisière de 2 perceptions, d’où mes sujets qui bien souvent présentent un côté transparent et lumineux par opposition à un côté plus opaque et sombre. C’est le contraste entre les deux qui me fait vraiment vibrer. J’adore aussi penser qu’il y a là dedans une envie de ne pas choisir plus un camp que l’autre et que finalement, je me plais dans cette posture d’ observatrice plantée dans son no man’s Land, entre 2 mondes…en tout cas, j’aurais plaisir à t’y croiser, Esther …

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s