Les sirènes de l’automne

163553 Aquarelle feuilles d’automne 36x49cm Canson Montval grain 300 g:m2

Je succombe encore et toujours aux sirènes de l’automne, à son feu divin sans parvenir, comme à chaque fois, à me défaire de cet étrange sentiment mélancolique que fait naître en moi la belle saison. Et pourtant, quel bonheur de crapahuter sur les talus, en faisant craquer les glands sous mes pieds,

180452 Aquarelle Derrière les vieux barbelés 20x54cm Canson Montval grain fin 300 g/m2

… de guetter l’indicible métamorphose des feuillages, de me délecter de leur éclatante rousseur,

182759 Aquarelle Percée lumineuse 40x50cm Canson Montval grain fin 300 g/m2

… de débusquer, au détour d’un chemin, une petite brume matinale qui danse dans les rayons du soleil ,

Aquarelle Clarté automnale 30x40cm Arches

… de sentir le vent malin qui joue avec les feuilles et ébouriffe les cheveux…

 

19 réactions sur “Les sirènes de l’automne

    • Oui, c’est une inspiration qui ne se dément pas à chaque fois que revient l’automne. Concernant la 2ème aquarelle, on peut dire qu’elle revient de loin. Je l’avais tout d’abord mise au rebut et puis, en supprimant la partie qui ne me plaisait pas, elle a ressuscité ( d’où d’ailleurs son format …).

      J'aime

  1. coucou pas de préférence …….j’aime……….. de la douceur des couleurs d’automne un petit coup de vent et des rayons de soleil qui percent la brume tout pour plaire bonne semaine vite les prochaines ……..bises mado

    J'aime

  2. Levée de bonne heure, je me suis promenée « derrière les vieux barbelés », pieds nus dans l’herbe fraîche et humide, en clignant les yeux dans les rayons du soleil matinal. On entend craquer les glands, oui. Je le jure 🙂

    J'aime

  3. … et ainsi battent les coeurs à l’unisson … il faut se dépêcher de ré-apprendre à marcher hors du bitume et de se re-connecter avec la nature, sentir, sentir, sentir par toutes les pores de notre peau…

    Aimé par 1 personne

  4. Chère Esther luette, il est des fatras dont je raffole ( feuilles et branches mortes en forêt mes boîtes de peinture, de couture, ma bibliothèque, certains recoins de ma tête…) mais je l’avoue, celui de l’ordinateur me fait horreur . J’ai beau mettre de l’organisation dans le suivi de mes mails, par exemple, tôt ou tard, je sens la machine qui multiplie à mon insu des milliards de tentacules ( comme dans Men in black ) , brouillant les pistes . Le vôtre semble être fait du même bois , je compatis en toute sincérité …

    Aimé par 1 personne

Répondre à Esther Luette Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s