Carpe diem

Aujourd’hui, jour d’installation, j’ai pu mettre en pratique la pensée d’Horace puisque j’ai cueilli le jour présent sans me soucier du lendemain. Et j’ai décidé de ne pas bouder mon plaisir. Pourtant au départ, rien de bien extraordinaire : nous avons installé les grilles d’exposition, choisi soigneusement l’emplacement des aquarelles et tout cela au cœur d’un lieu de travail comme il en existe tant d’autres. Mais – et c’est là que tout cela prend son sens – il y a eu un peu de passage, pendant que je fignolais l’installation. J’ai alors adoré observer les réactions, aussi ténues soient-elles pour certaines. Ma peinture est venue en effet troubler un lieu d’habitudes professionnelles où l’on sent que chacun joue attentivement son rôle, selon un code de conduite bien huilé. J’ai perçu avec beaucoup de plaisir dans le regard de ces gens ou dans les quelques mots échangés, de la surprise et une sorte de satisfaction à voir ainsi leur petit univers routinier prendre des couleurs inhabituelles. Ces moments sont de véritables petites pépites de bonheur que je savoure pleinement, indépendamment du fait de savoir si ma peinture plaît ou non ( après tout, à chacun ses goûts, c’est légitime). Merci à mon hôte de m’offrir pareils moments !

Je n’ai pas pu prendre tous les panneaux, faute de temps et mes photos sont assez moyennes mais c’est en tout cas un lieu très lumineux, qui ne nécessite donc pas de recourir à de la lumière artificielle, ce qui est toujours délicat à mettre en place.

Publicités

9 réflexions sur “Carpe diem

  1. coucou
    surprise du lieu ………mais autant de lumière convient bien à tes oeuvres et je pense que tu vas en tirer des retours sincères bonne expo profites en pour « te vendre » ne fais pas qu’écouter celui qui sera acquéreur aura beaucoup de chance
    bon courage bonne semaine bises mado

    J'aime

  2. Quand j’ai véritablement commencé cette aventure artistique, on m’aurait dit que j’exposerai un jour au sein d’une agence bancaire, j’aurais eu du mal à le croire, tant ce lieu me semblait aux antipodes de mon activité. Et puis, au fil de mes experiences, je me rends compte que si la magie de la rencontre humaine s’opère avec les organisateurs , si je sens qu’on est sur la même longueur d’ondes, alors le lieu n’est plus un obstacle. Je me souviens ainsi de l’expo à laquelle j’ai participé autour d’un chapiteau de cirque, lieu insolite pour une expo de peinture. C’était super. A côté de ça, j’ai déjà refusé d’autres propositions parce qu’elles ne me correspondaient pas. A mon sens, il faut donc rester ouvert, sans a priori et choisir de dire oui ou non en prenant soin de s’écouter. C’est ce que je conseille dans tous les cas. Pour cette expo, je ne regrette vraiment pas d’avoir dit oui. Côté acquéreur, j’ai déjà 2 réservations, ça commence bien. Et cerise sur le gâteau, j’ai eu une visite importante qui pourrait m’offrir de nouvelles perspectives… mais je n’en parlerai que lorsque ce sera concret. En tout cas, merci Mado pour tes mots toujours chaleureux !!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s