Sage petite chapelle

Le temps reste frais et humide mais entre 2 averses ( Normandie oblige .. ) , si vous êtes dans le coin, offrez vous une petite halte à Saint Céneri ( Orne) pour découvrir ou redécouvrir ce joli village avec notamment sa célèbre petite chapelle. Elle s’est posée, au creux d’une belle vallée. Je la connais par coeur…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA… et pourtant , un après-midi, je l’ai aperçue pour la première fois depuis l’autre rive de la rivière qui serpente à ses pieds. Il faut suivre un sentier très étroit, semé de racines et de  ronces. Du sol remontent des parfums uniques de terre et de mousse et nos pas font craquer des branches et s’agiter tout un petit monde invisible d’insectes et d’oiseaux . Et , tout d’un coup , au travers de ce  merveilleux fouillis verdoyant , Elle apparaît, dans son immobilité de pierres, éternelle et sage.

Aquarelle  – Sage petite chapelle – 10/2012 –

et pour prolonger votre promenade, n’hésitez pas à gagner les jardins de la Mansonière où mon expo se poursuit ( jusqu’au 25 mai) et où , très probablement , je serai cet après-midi …

 

Publicités

5 réactions sur “Sage petite chapelle

  1. Très réussi ¡¡!!!!!!! Surtout les feuillages et le reflet
    Le vert est une teinte ingrate à reproduire j’ai toujours des difficultés avec cette couleur .amitiés mado

    J'aime

    • Merci Mado ! j’ai longtemps moi-même fui cette couleur tant j’avais du mal à trouver des verts qui fassent vrais . Et à force d’obstination, j’ai fini par trouver ce qui me convient. Les plus beaux verts sont ceux obtenus par mélange des différents bleus et jaunes mais j’ai quand même dans ma palette les verts tous prêts suivants, par ordre de préférence : chez Winsor et Newton :
      – vert de pérylène : vraiment mon préféré qui est un vert sombre et profond, très bien pour les masses foncées ( dans cette aquarelle, les feuillages au premier plan)
      – vert de vessie permanent : un vert qui se rapproche de la couleur de la mousse des arbres par exemple ou de l’herbe ( dans cette aquarelle, le reflet dans l’eau )
      – or vert : il porte vraiment bien son nom ,il est lumineux .
      Il faut essayer et surtout ne pas se contenter d’un seul vert mais oser les mélanges et les superpositions . D’ailleurs, si vous observez bien les feuillages, c’est comme ça que la nature procède!

      J'aime

  2. Quelle belle découverte au creux des bois ! On sent le calme et la sérénité, on a envie de se poser et d’écouter le chant des oiseaux et de l’eau 🙂
    Une belle réalisation encore une fois 🙂
    Bonne expo à toi !
    Amitiés.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s